dimanche 6 décembre 2015

Ouvrage de référence : Histoire spirituelle de la France

Histoire spirituelle de la France
Soeur de la Charité
Alexandre-Marie Guillemin (1817-1880)

Certains livres, par leur richesse et leur ambition, nous paraissent inépuisables et nous incitent à d’attentives et nombreuses relectures. On les garde alors à porté de main, sur un rayon accessible de notre bibliothèque. L’Histoire spirituelle de la France est de ceux-là.

Tout juste réédité, cet ouvrage collectif initialement parut en 1964, reprend en quelques 400 pages l’article « France » extrait du monumental Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique toujours disponible aux éditions Beauchesne. Le sous-titre de l’ouvrage, Spiritualité du catholicisme en France et dans les pays de langue française, des origines à 1914, explicite parfaitement son propos. Construite de manière chronologique, cette œuvre a nécessité le concourt de onze spécialistes, universitaires ou religieux, théologiens, historiens ou philosophes. Citer Michel de Certeau ou Jean Orcibal suffit à donner une idée de la qualité des études ici recueillies.

Une essai érudit et stimulant


Elles mettent en lumière, de l’Antiquité chrétienne jusqu’à la Grande Guerre, la vie spirituelle et religieuse d'un peuple en lien avec les grands courants spirituels qui ont traversés la France et les pays francophones. En tirant profit de nombreuses et diverses sources, rares ou abondantes suivant les époques, et en prenant comme référence la vie des religieux tout autant que celle des laïcs, cette Histoire spirituelle adopte une tournure inédite et particulièrement stimulante. De telle sorte que cet ouvrage qui est en soi un outil de travail et de recherche remarquable doté d’un précieux index, n’en demeure pas moins une invitation à aller plus avant. A cette fin, de nombreuses références sont égrainées au fil du texte et toutes les parties ou sous-parties de l’ouvrage sont dotées d’une riche bibliographie.

Mais qu’on ne se méprenne pas. L’Histoire spirituelle de la France n’est pas destinée aux seuls chercheurs et savants. Elle est, pour reprendre une expression chère à George Steiner, également conseillée aux amateurs de haute culture !

G.M.


Pour en savoir plus, il suffit de cliquer sur le livre ci-dessous:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire